Domraider : Le DRT, autopsie d'une ICO foireuse

Domraider : Le DRT, autopsie d'une ICO foireuse

Lancé à la fin de l'année 2017, le DRT aura rapporté plusieurs millions d'euros à DomRaider, qui peine pour l'imposer comme token de sécurisation de ventes aux enchères.

Vous voulez acheter des Bitcoin ? Nous vous recommandons le service CoinBase.

Qui est derrière DomRaider ?

DomRaider est une société française spécialisée dans le snapping de nom de domaines, qu'on appelle le "drop catching". Quand un nom de domaine expire, il devient possible de l'acheter, selon la règle "premier arrivé, premier servi". DomRaider anticipe l'heure d'expiration de nombreux domaines et tente de racheter (automatiquement) ceux qui semblent intéressants, puis les revend aux enchères sur sa plateforme (qui a récemment été renommée YouDot).

Active depuis 2013, DomRaider a été fondée par Tristan Colombet, qu'on connait pour avoir lancé Prizee dès le début des années 2000. Il s'agissait d'un site (puis d'une application mobile) où des jeux en flash permettaient aux joueurs de se qualifier pour gagner des cadeaux. Après quelques parties gratuites, les joueurs pouvaient revenir le lendemain ou payer quelques euros pour des jetons supplémentaires. Il faut reconnaître qu'en 2000, ce modèle commercial était très novateur (il ressemble beaucoup aux freemiums qu'on trouve aujourd'hui sur mobile). Aujourd'hui, Tristan siège aussi au conseil d’administration de l’AFNIC (le registre qui gère les noms de domaine en .fr).

Bref, Tristan Colombet n'en est pas à son coup d'essai, ça m'a clairement inspiré confiance.

La promesse de DomRaider

Forts de leur expérience dans les produits techniques vendus aux enchères, DomRaider a amorcé un pivot en 2017 en annonçant la création d'une cryptomonnaie permettant de sécuriser des ventes aux enchères, motorisée par une technologie basée sur la blockchain Ethereum.

Une plateforme de vente aux enchères devait aussi voir le jour. Sécurisée et décentralisée, elle s'appuierait sur le DRT (pour "DomRaider Token") pour permettre des ventes aux enchères fiables et en temps réel. Alléchant, hmm ?

Le DRT a été introduit en septembre 2017 au prix de 0.10 € l'unité.

Et finalement ?

Et finalement ?

En deux mots ? Presque rien. En trois mots ? Rien d'intéressant.

La plate-forme de vente aux enchères a bien vu le jour, elle s'appelle "Auctionity". Le DRT ne peut être utilisé que sur cette plate-forme... où on ne peut acheter que des CryptoKitties.

Ces chatons numériques sont une démonstration de ce que sont des NFT (pour Non-Fungible Tokens) : en gros, ce sont des tokens uniques, traçables sur toute leur durée de vie (pour faire simple, imaginez que pour chaque euro sur votre compte bancaire, vous puissiez dire "celui-ci provient de mon salaire de Juillet 2018"). Je comprends bien l'intérêt de la chose, mais soyons francs : le succès (relatif, hein) des cryptokitties tient beaucoup plus à la spéculation débridée qui entoure les cryptomonnaies qu'à une vraie révolution financière, ni à un engouement massif de joueurs.

Le cours du token DRT

Évidemment, le cours du token est catastrophique. Sans utilisation réelle, la valeur du DRT dégringole, jour après jour. Je viens de vérifier : on en est à 0.0007 € par token, soit cent cinquante fois moins que lors de son introduction.

Entre-temps, les critiques vont bon train, puisque le DRT est devenu la monnaie unique d'une plateforme centralisée. Dès lors, quel pourrait être l'intéret pour les profanes, de se ruer vers ce token, en prenant au passage tous les risques liés à l'investissement en cryptomonnaie ? D'autant plus si la seule finalité de cette monnaie est d'acheter des cryptokitties.

J'imagine qu'à l'avenir, DomRaider va essayer de nous convaincre qu'il faut absolument utiliser leur DRT dans le monde du jeu vidéo (pour échanger des items sur les boutiques in-game, par exemple), et ça pourrait même être une bonne idée.

Par contre, on est très loin de la promesse de base : trois ans après, je considère, comme beaucoup d'autres personnes ayant investi dans le DRT, que mon argent est tout simplement perdu, et j'en veux beaucoup aux équipes de DomRaider pour m'avoir laissé tomber. Je n'irai pas jusqu'à les accuser d'être parti avec la caisse de l'ICO, mais ils ont démontré qu'ils pouvaient, malgré des budgets marketings colossaux (pubs télé, pléthore d'articles sponsorisés pour vanter les mérites de leur monnaie et d'Auctionity), être absolument nazes en communication.

On en arrive à un point tel de foutage de gueule que la Roadmap des "Major Features for 2019" indique des dates de livraison en 2020. Et encore, ça parle plus du design de la plateforme que d'une éventuelle avancée réelle dans l'usage des DRT.

Cryptommonnaies liées

  Ticker Nom Variation sur 24h Variation sur une semaine Prix en Euro Prix en Bitcoin Market Cap
DRT DomRaider -9,444 % -22,462 % 0,00 0,00000009 476 004

TOP sur 24h

Ticker Nom Variation 24h
IXT iXledger 1 044,761 %
IVY Ivy 867,390 %
PWR PWR Coin 864,859 %
TTT Tap Project 691,737 %
ZEON ZEON 399,405 %
TRXC TRONCLASSIC 333,188 %
UNI UNI COIN 146,962 %
COV Covesting 141,291 %
CPU CPUchain 109,129 %
METM MetaMorph 106,324 %